GuidesAccueil

Bohars

Guides excursionnistes et balades
Bohars
Bohars: Balade dans Bohars

Bohars

bohars-2

Bohars est une petite commune du Léon, en Finistère. Un peu banlieue de Brest, elle est peu visitée par les touristes, bien que bien méritante. Vous pourrez y découvrir, entre autre, une superbe motte féodale et faire une plaisante balade le long de la Penfeld.

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Bohars

bohars
tFrançais Bohars
tBrezhonegBoc'harzh
tPopulation 3 300 hab
tGentilé boharsiens
tSuperficie 7,27 km²
tDensité453.92 hab/km²
tLatitude 48°26'60" N
tLongitude 4°31'0" W
tLatitude48.433300
tLongitude-4.516670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux. Elles sont aussi réalisées par des amateurs et sont donc réalisables par chancun d'entre nous.

Toponyme

bohars

Bohars, en breton Boc'harz, dérive de Bot - demeure, habitation, et de Garzh - haie.
Ce toponyme s'est sans doute imposé à cause de la motte castrale de Boc'harz ar C'hoat que nous vous invitons à découvrir.

Héraldique

bohars

Bohars
porte

d'or au bosquet d'arbres au naturel sur une terrasse de sinople, au chef d'azur chargé trois tours d'or ouvertes, ajourées et maçonnées de sable, coulissées de gueules

Patrimoine

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Bohars

Foires - Marchés

Depuis la nuit des temps, les animations de celles qui furent paroisses, villages, bourgs ou villes puis devinrent nos communes actuelles ponctuent la vie de leurs habitants. Bohars: Guide et tourisme, comme toutes nos communes voit des animations se dérouler sur son territoire ; elles sont foires ou marchés et ponctuent la vie communale.

Découvrez-les en suivant ce lien !

Presse passée

BoharsAccident terrible

Bohars, 20 novembre - Un terrible accident s'est produit à Bohars, près de Brest. Très contrarié de n'avoir pas été invité à une noce, M.Louis Bloaz, adjoint au maire, riche fermier de Bohars, résolut de se suicider avec son fusil.
Mais il prit mal ses dispositions et la charge atteignit sa femme à la cuisse.

LA LANTERNE - 22 novembre 1900

Blagounette

bohars

bohars  Pragmatisme - Année 1937

La bonne: As-tu pelé ta pomme ?
Jacquot: Oui, Justine
La bonne: Où sont les pelures ?
Jacquot: Dame, je les ai mangées !

Dicton du jour

bohars



Genver a garg ar foz
C'hwevrer he dalc'h kloz.

Janvier remplit le fossé.
Février le tient clos.

Saint du jour

bohars

K  Henri, Empereur germanique - Saint - 11° siècle

Fils d'Otton III, Henri, jeune enfant, se retrouve Empereur du Saint Empire Germanique et marié à Cunégonde du Luxembourg - Sainte elle aussi. N'arrivant pas à avoir d'enfants, le couple reste ensemble et l'Impératrice n'est pas répudiée pour stérilité - peut-être Henri est-il stérile et le sait. Se plongeant dans la gestion et intérpet de son Empire, Henri II°renforce l'influence de l'Église en ses territoires, soutien l'Abbaye de Cluny et fonde l'Évêché de Bamberg, en Allemagne. Il meurt avant Sainte Cunégonde, le 13 huillet 1024.