ABRIÈS
ABRIÈS: Lisez bien...

ABRIÈS

Abriès est une petite commune des Hautes-Alpes située au cœur du Queyras. L'été, vous pourrez y faire des balades sublimes; l'hiver, vous profiterez du domaine skiable doté de 25 km de pistes de ski alpin et 37 km de pistes de ski nordique.
Sympa le coin !

tFrançais ABRIÈS
tOccitan ABRIES
tPopulation 400
tGentilé ABRIESSOIS
tSuperficie 77.13 km²
tDensité5.19 hab/km²
tLatitude 44°47'60" N
tLongitude 6°56'60" E
tLatitude 44.783298
tLongitude 6.933330

Communes limitrophes


t

Mobile


En visite ou en balade, vous pouvez utilisez le guide sur votre téléphone mobile...


Partenaires

Ils font vivre votre guide.
Lors de vos séjours, sélectionnez-les !



< Liste des communes >

La Commune...

SON BLASON


( Survoler )
t

TOPONYME

Nos toponymes sont chargés de l'Histoire des hommes et développés dans cette rubrique...

( Cliquer )

t

AUTREFOIS

Les illustres aieux aussi utilisaient des guides touristiques mais voyageaient autrement...

( Cliquer )

t

LA PRESSE

Ils parlaient de la commune ou vous lisiez ces coupures dans la presse du passé...

( Cliquer )

t

HISTOIRE

L'Histoire des Hommes et de leurs terroirs fait ce que nous sommes aujourd'hui !

( Cliquer )

t

HÉRALDIQUE

Quelques blasons des anciens habitants que vous pourriez voir en visitant cette commune...

( Cliquer )

Que faire...

Y séjourner...

Les Services...

abries
ABRIÈS: Charmante façade...

ABRIÈS: Étymologie et toponyme

Connue dès 1100 sous l'appellation de 'Abrii', cette commune tire son toponyme du mot 'Aper', anthroponyme latin signifiant 'sanglier'. Cet 'Aper' est utilisé par Tacite comme anthroponyme dans son 'Dialogue des Orateurs'. Les noms d'animaux se retrouvent souvent dans les anthroponymes celtes; signalons, par exemple, Arzhanoù - Arzano, Finistère, Bretagne - dont le toponyme découle de l'anthroponyme 'Arzh' signifiant 'Ours' = qui a la puissance de l'ours.
En occitan, le nom de la commune est identique au toponyme en français.

< Cliquer pour fermer la fenêtre >
abries
ABRIÈS: Les pierres gravées

ABRIÈS: Vos guides du passé...

Abriès   VOUS VISITIEZ ABRIÈS EN 1836

Route 234 - de BRIANÇON à ABRIÈS - Par Guillestre - 69km - Route de voitures désservie par une diligence de Briançon au Plan de Phazy, par un omnibus de Plan de Phazy à Guillestre, et par une petite voiture qui porte les dépêches de Guillestre à Abriès.

- Km69 - Abriès - Hôtel Richard - v. de 1528 habitants, situé au confluent du Guil et du torrent de Valprévaire, possède une jolie église romane. Ses foires et marchés de bestiaux sont très fréquentés; les fromages du pays sont très estimés.

Itinéraire Général de France - Adolphe Joanne - année 1865

Abriès   VOUS VISITIEZ ABRIÈS EN 1901

VALLEE DU GUIL, QUEYRAS, MONT-VISO - de Mont-Dauphin-Guillestre à Abriès - 36km - correspondances tous les jours et cars alpins dans la saison, au train partant le matin de Briançon. Trajet en 6 heures à 6h et demi. pour 6 francs et cinquante centimes. Environ 4 heures jusqu'à Château-Queyras. La vallée est encore peu fréquentée et tout y est encore primitif. Beaucoup de poussière aussi sur la route.

- 1552 mètres - Grand Hôtel d'Abriès, 8 francs par jour - Abriès - localité principale de la vallée du Guil, à son confluent avec le Bouchet. Il s'y tient des foires importantes. Belle église romane.Sur le versant nord, en deça du village, au-dessus de la route, un calvaire précédé d'oratories. On peut faire plus loin des excursions et des ascensions intéressantes dans les montagnes de la frontière.
Guides: Hippolyte Véritier, dit 'Lapin'; Antoine Véritier et Claude Reynaud.

Karl Baedecker - Leipzig - année 1901

< Cliquer pour fermer la fenêtre >
abries
ABRIÈS: il se baigne parfois dans le torrent !

ABRIÈS: La presse passée

Abriès   Hiver cruel
Abriès - Le cruel hiver que nous venons de traverser a été particulièrement dur pour les pauvres gens qui habitent les pays de montagne. Les facteurs des postes surtout ont été fort éprouvés. Quelques-uns sont, même restés ensevelis sous des avalanches, tel le facteur Blanc, d'Abriès dont Le Temps nous raconte la triste fin.
Sur le chemin d'Abriès à Bobbio quelques mètres, avant d'atteindre le col de la Croix - 2,300 mètres - séparant la France de l'Italie, est un refuge national construit sous le Premier Empire. Jadis, excellent poste d'observation sur la haute vallée de Guil et sur le Val Felice, il était confié à la garde d'un cantonnier marié. Mais, soit incurie, soit complaisance du cantonnier ou de la cantonnière, nos voisins d'au delà des Alpes ne se gênaient point pour profiter des avantages de ce poste et venir nous observer. Aussi, depuis quelques années, les inspecteurs militaires ont-ils substitué au ménage, deux gendarmes chargés d'ouvrir l'œil.
Le refuge était, approvisionné tous les deux jours parle facteur Blanc, d'Abriès, qui portait lettres et nourriture aux gendarmes, à trois heures de marche. Or, fin janvier, la neige tomba en telle abondance que les couloirs presque verticaux qui accèdent au col de la Croix furent comblés en une nuit. Blanc, néanmoins, voulut faire l'impossible, et monta quand même. On ne le vit pas revenir.
Le lendemain, on se mit à sa recherche. On découvrit, enseveli sous une avalanche, au bas d'un couloir, le cadavre de ce malheureux.
Mais le pis, c'est que, depuis lors on n'a pu accéder au refuge, malgré de multiples tentatives. Les deux gendarmes, de là-haut, téléphonent désespérément. Ils ont bien encore quelques boîtes de conserves, mais ni pain, ni sel, ni bougies, ni allumettes, ni tabac. Sitôt que la nuit tombe, ils ne connaissent que l'obscurité. Dans quelle anxiété ils doivent être, ces humbles gardiens du refuge !
Tous les jours, dans le Queyras, la neige tombe par quantité considérable. Ce terrible état de captivité peut durer un mois encore, deux peut-être, et l'on se demande si les emmurés — enneigés — du col de la Croix y résisteront.
Nous espérons que des mesures seront prises pour mettre fin aux souffrances de ces victimes du devoir. Quant aux facteurs montagnards dont le zèle et le courage sont au-dessus de tout éloge, il appartient au ministre des postes de leur accorder les justes récompenses que ces modestes serviteurs ont si bien méritées.

LE PETIT JOURNAL - 17 mars 1895

< Cliquer pour fermer la fenêtre >
abries
ABRIÈS: Les pierres gravées

ABRIÈS: Un peu d'histoire

Abries   Les pierres écrites d'Abriès

La guerre dévastant Abriès, les pierres écrites furent proches de la disparition. Bien qu'un patrimoine considérable ait été perdu, on estime actuellement le nombre de pierres écrites supérieur à 1500. Elles sont disséminées dans le Queyras...

< Les pierres écrites d'Abriès >

< Cliquer pour fermer la fenêtre >

ABRIÈS: Un peu d'héraldique

abries
ABRIÈS: Les pierres gravées

En 1696, les caisses du Royaume étant vides, le gouvernement royal décide de réaliser un Armorial Général du Royaume et, pour ce faire, d'enregistrer tous les blasons du Royaume moyennant par leur possesseur le paiement d'une taxe et de frais d'enregistrements.

Pour ce faire, une charge est crée et confiée à des financiers. Ils s'engageaient à faire gagner plus de 5 millions de livres au Trésor et, se chargeant de ce recensement, faire une chasse impitoyable à tous les sujets dotés de quelques revenus. La tenue de cet armorial est confiée à l'intègre Charles d'Hozier dont l'armorial porte maintenant le nom.

Le blason n'a jamais été signe de noblesse et fut utilisé, tout comme les sceaux, par toutes les strates de la population européenne.

Ses nobles

Voici la liste des blasonnés de la Noblesse enregistrés sur la ville de ABRIÈS. Il s'agissait des nobles de la ville ayant prouvé leur appartenance à la classe qu'ils revendiquaient et ayant des revenus suffisants pour payer les taxes dûes pour ce blason.

Sous l'Ancien Régime, ils sont princes, ducs, marquis, comtes, vicomtes, barons, chevaliers ou écuyers.


ABRIÈS: Ses nobles

Ses religieux

Les membres du Clergé enregistrés sur la ville de ABRIÈS. Il s'agissait des religieux, séculiers ou non, dotés de quelques revenus parfois justes suffisants pour payer les taxes dûes à la compagnie.

Sous l'Ancien Régime, le Clergé est une classe sociale importante par ses effectifs mais aussi puissance morale dans un monde où spirituel et temporel sont totalement imbriqués.


ABRIÈS: Ses religieux
< Cliquer pour fermer la fenêtre >
< Liste des communes >

ABRIÈS

ABRIES
ABRIÈS

d'or au bouquetin de sable soutenu d'une fleurdelys d'azur