GuidesAccueil

Saint-André-de-Rosans

Balades et mémoires
Saint-André-de-Rosans
Saint-André-de-Rosans: Sous nos yeux, le village...

Saint-André-de-Rosans

Il est splendide ce village de Saint-André-de-Rosans. Les ruines du Prieuré marquent de leur poids et de leurs fresques cette charmante commune des Hautes-Alpes qui mérite bien le détour. Bien que petit, le centre du village mérite aussi quelques pas avec sa tour carrée maintenant classée aux Monuments Historiques. Si le cœur vous en dit, vous pousserez la balade et irez admirer de près les Boules de grès de Saint-André ; elles sont visibles au Serre d'Autruy.

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Saint-André-de-Rosans

saint-andre-rosans


tFrançais Saint-André-de-Rosans
tOccitanSant-Andreu-de-Rosans
tPopulation 200 hab
tGentilé
tSuperficie 36,61 km²
tDensité5.46 hab/km²
tLatitude 44°23'60" N
tLongitude 5°31'0" E
tLatitude44.383301
tLongitude5.516670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Dominant le Drac et ses gorges, proche de la superbe vallée du Valgaudemar, étape obligée sur la Route Napoléon, le Château des Herbeys est daté du XIII° siècle.

Rénové avec goût et respect de l'Histoire des lieux, ce château, hôtel et restaurant, vous accueillera avec tout l'art et le savoir-faire des grandes demeures qui font la richesse de notre pays.

Pour séjourner ou pour vous restaurer, vous ne regretterez pas votre étape au Château des Herbeys

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

saint-andre-rosans

Saint-André de Rosans, en vivaro-alpin Sant Andreu de Rosans, ancien prieuré conventuel de Cluny fondé en 988, est attesté au XI° siècle pour la première fois connue dans les écrits ; il apparaît sous la forme latine Sanctus Andrea Rosanensis. Nous le retrouvons en 1075 dans une bulle clunisienne sous la forme Cella sanctis Andree.

Premier disciple du Christ, Saint André est le frère de Saint Pierre.

Héraldique

saint-andre-rosans

Saint-André-de-Rosans
porte

n'ayant pas de blason, nous lui avons donné un blason d'attente de sinople plain

Patrimoine

TPatrimoine de Saint-André-de-Rosans

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Saint-André-de-Rosans

Célébrités

TCélébrités de Saint-André-de-Rosans

Nés dans la commune, ils connurent une certaine notoriété nationale ou internationale, régionale ou locale et méritent d'être mieux connus.

Ils étaient écrivains, militaires, religieux, peintres ou autres activités et ils brillèrent dans leur domaine et sont célébrités de Saint-André-de-Rosans.

Presse passée

saint-andre-rosans

TDeux chefs nègres à la cour de Berlin

Les chefs nègres amenés d'Afrique par le docteur Flégal ont assisté au bal de la cour à Berlin. On peut se rendre compte, d'après l'extrait suivant de la Gazette Nationale, de l'effet gue leur apparition a produit parmi les invités.
Les deux chefs nègres sont de superbes gaillards drapés dans de longs burnous à carreaux blancs et bleus; leur tête expressive est couverte d'un formidable turban. Jusqu'au moment de leur présentation à l'empereur Guillaume, les deux nègres se tenaient dans un salon voisin de la grande salle des fêtes. Ils étaient là, immobiles comme des statues; leurs silhouettes se dessinaient fantastiquement sur les tentures rouges de l'ameublement. Un conseiller vient les prendre pour les présenter à l'empereur. En ce moment, un groupe d'artistes et de savants formaient cercle autour du souverain, qui était en conversation avec le duc de Ratibor.
À l'apparition des deux nègres, il se fait une trouée dans la masse des invités, et les chefs de tribu s'avancent gravement au milieu de la foule stupéfaite.
Voilà qu'un introducteur prononce le mot:
- L'empereur !
Et les deux noirs tombent aux pieds du monarque, touchant du front et des lèvres le parquet de la salle. Cette façon de rendre hommage au souverain parait être dans les usages de leur pays. L'empereur étend amicalement la main pour les engager à se redresser. Ils saisissent les mains et les couvrent de baisers répétés. Quelques instants après, ils redeviennent de nouveau des statues immobiles et grandioses. L'empereur paraissait lui-même ému de cette apparition soudaine; il se tourna vers les artistes et dit à Paul Meyerheimi et Ludwig Pieisch:
- Voilà quelque chose pour, vous, Messieurs. Quel beau sujet à peindre...
Puis d'autres invités s'approchèrent de l'empereur, et les chefs africains ne sortirent plus de leur placidité.
Une seule fois leurs traits s'éclairèrent d'un fugitif sourire. C'est lorsqu'un groupe de membres de l'ambassade chinoise, dans leur costume national, le nez surmonté d'érnormes lunettes, s'approcha d'eux.

LA CROIX - 18 février 1885

Tranche héraldique

saint-andre-rosans



Lors de votre visite à Saint-André-de-Rosans, vous pourrez peut-être remarquer la présence de blasons, anciens ou modernes, sur de vieilles portes, murs ou vitraux.

Cliquez le lien correspondant à l'ordre d'Ancien Régime qui vous intéresse

Dicton du jour

saint-andre-rosans



Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

saint-andre-rosans

TGermaine Cousin - Sainte - XVII° siècle

Peu gâtée de nature, née en 1579, Germaine est scrofuleuse, difforme, particulièrement laide. Son père, veuf, se remariant, sa marâtre la haït et la maltraite continuellement. Gardant les vaches aux champs, discriminée,, elle trouve le temps d'assister à la messe tous les matins ; son bétail laissé seul ne fera jamais de dégâts.

Morte à 22 ans, le 15 juin 1601, les miracles se multipliant autour d'elle, elle est béatifiée en 1867.

Blagounette

saint-andre-rosans

TNettoyage complet - Anne 1930

- Dis, tu viens avec moi prendre un bain ?
- Non, je viens de me faire rincer au bridge !