GuidesAccueil

Rabou

Balades et mémoires
Rabou
Rabou: Vers les sommets...

Sponsor


<Cliquez l'image>


TRabou

Rabou s'accroche âprement à son piton, comme s'il allait chuter dans les gorges du petit Büech. Ici, vous êtes arrivés au bout du monde, au bout de cette petite départementale qui s'agrippe au flanc de la Montagne de Charance, sans doute, elle aussi, pour ne pas choir dans ce Buëch qui coule en contrebas. 76 habitants au bout de ce cul de sac, un microcosme qui ne comptait que 15 habitants en 1975.

Si vous venez à Rabou pour chercher foules, vous vous trompez ; vous y trouverez le calme et de splendides balades pédestres. Si vous venez y cherchez ce que vous ne verrez pas ailleurs, alors, vous avez fait le bon choix.

Et, à Rabou, vous pourrez suivre le chemin du Facteur.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Rabou

rabou


tFrançais Rabou
tOccitanRabòu
 
tPopulation 83
tGentilé Raboutins
tSuperficie 26,56 km²
tDensité3.13 /km²
 
tLatitude 44°35'27" N
tLongitude 6°0'18" E
tLatitude44.590765
tLongitude6.005080


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux.

Elles sont aussi le fait d'amateurs et sont donc à la portée de chacun d'entre nous.

Toponyme

rabou

Rabou, Rabòu en vivaro-alpin, semble désigner un endroit escarpé, une gorge ou un ravin ; la topologie du terrain avec ses toutes proches gorges du petit Büech semble confirmer l'interprétation de ce toponyme.

Nous retrouvons ce toponyme dans le Cartulaire du Monastère de Durbon en 1188 sous la forme Rabaorum, puis en 1220 dans le même document, sous la forme Rabaons, puis Rabaonum en 1232.

Blason

rabou

Rabou
porte

n'ayant pas de blason, nous lui avons donné un blason d'attente de sinople plain

Patrimoine

TPatrimoine de Rabou

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Rabou

Histoire

TLe lieutenant de Rabou

L'autorité et l'administration, qu'elle soit royale ou seigneuriale, se faisait par nomination ; charge au possesseur de la charge d'en tirer revenu, moyennant respect des règles, lois et décrêts. Rabou ne pouvait échapper à la règle.

Célébrités

TCélébrités de Rabou

Nés dans la commune, ils connurent une certaine notoriété nationale ou internationale, régionale ou locale et méritent d'être mieux connus.

Ils étaient écrivains, militaires, religieux, peintres ou autres activités et ils brillèrent dans leur domaine et sont célébrités de Rabou.

Dicton du jour

rabou


TDicton

Quand trono au mes de febrié,
Fai de la tino un ajouquié

Quand il tonne en février
Fais de la tonne un juchoir

Saint du jour

rabou


TAugustin de Cantorbéry, Saint - VII° siècle

Prieur à Rome, au monastère Saint-André du Mont Cœlius, Grégoire le Grand, pape, le nomme en Angleterre avec 40 compagnons. Passant par les Lérins, puis Paris, ils arrivent à Cantorbéry pour y évangéliser les Saxons et imposer la liturgie romaine au détriment de l'Église Celte.

Évêque de Cantorbéry, il meurt le 27 mai 604.

Blagounette

rabou


TPrécision importante - Année 1937

À l'école, le maître avait donné un sujet de composition française à ses élèves. Il leur demandait de décrire la chose la plus drôle qu'il aient jamais vue.
Pendant que les élèves s'appliquaient, Gaston, flemmard de service, restait les bras croisés au fond de la classe.
L'instituteur vint alors vérifier son travail et se penchant sur la copie, put y lire:

La chose la plus drôle que j'aie jamais vue est impossible à décrire.