ABRIÈS
ABRIÈS: Pierre gravée
t
Textes et photographies protégés
( sauf domaine publique )
Textes et images déposés
Cette page vous est offerte par

B. Galtsog - Traductrice russe

ABRIÈS

Nos anciennes recettes de cuisine évoluent, non seulement au gré des années et des goûts, mais aussi au gré des familles et de nos cordon-bleus familiaux qui les mitonnent à la maison.

Un des plus anciens livres de cuisine écrit en langue française, un manuscrit daté du XIV° siècle, est celui de Guillaume Tirel, dit Tallevent, cuisinier du Roi de France, et auteur d'un livre de recettes intitulé Le Viandier Taillevent, maistre queux du Roy notre Sire. Pour ordonner les viandes qui cy après s'ensuivent...

tFrançaisABRIÈS
t ABRIES
tPopulation 400
tGentilé ABRIESSOIS
tSuperficie 77.13 km²
tDensité5.19 hab/km²
tLatitude 44°47'60" N
tLongitude 6°56'60" E
tLatitude 44.783298
tLongitude 6.933330

Communes limitrophes


t

Mobile


En visite ou en balade, vous pouvez utilisez le guide sur votre téléphone mobile...


Partenaires

Page soutenue par
B. Galtsog - Traductrice russe
B. Galtsog - Traductrice russe
8, rue des Charmettes
05000 GAP
< Votre site >
Tél: 04 92 24 49 86

Ils font vivre votre guide.
Lors de vos séjours, sélectionnez-les !



< Retour ABRIÈS >

La soupe grasse, une recette de cuisine militaire

Étant à Abriès, vous pourrez cuisiner cette recette pour militaires en campagne. Soldat au ventre creux devenant rebelle et ne marchant pas au combat, le soldat en campagne a besoin de manger pour affronter les misères d'une existence s'abrégeant parfois brutalement.

Particulièrement énergétique, cette soupe peut être consommée après une rude journée de ski. Elle vous calera le ventre et vous réchauffera avantageusement comme elle le fit pour nos aïeux.

Cette recette est datée de l'année 1909 et se retrouve dans le Livre de cuisine militaire aux manœuvres et en campagne. Volume arrêté à la date du 7 juillet 1909 et représente 4 parts.

Abriès   La soupe grasse

> 2 marmites
> Bœuf - 1kg 600
> Saindoux - 60 grammes
> Oignons - 2 de taille moyenne
> Carottes - 200 grammes
> Choux - 400 grammes
> Pommes de terres - 2 kg
> Sel - 4 grammes
> Eau - 4,5 litres
> Pain émincé - 400 grammes

> Désosser le bœuf et le couper en seize morceaux réguliers
> Éplucher les oignons et les couper en quartiers
> Éplucher le chou, le laver et les diviser en parts régulières
> Éplucher les pommes des terre, les laver et les couper en quartiers
> Couper le pain en tranches fines et le répartir dans les assiettes - ou les gamelles si vous êtes puristes, et si vous êtes vraiment puriste, vous avez du pain de guerre que vous devrez broyer à la hachette

> Mettez le saindoux dans le fait-tout, faites le fondre et y ajouter le bœuf ; laissez rissoler pendant une dizaine de minutes.
> Ajouter 1 litre d'eau et laissez bouillir 15 minutes
> Mettez oignons, carottes et 2/3 du sel dans la marmite. Ajouter 2,5 litres d'eau et laisser bouillir 15 minutes
> Versez le bœuf et son eau dans la marmite. Laissez cuire le tout pendant 40 minutes.
> Ajouter les choux, et rajouter de l'eau si nécéssaire. Laissez cuire 40 minutes
> Dans la marmite vide, mettre les patates avec moitié d'eau moitié bouillon prélevé dans la marmite. Faire cuire pendant 25 minutes.
> Servez les convives quand cela est prêt mais gardez 8 morceaux de bœuf pour la halte du lendemain.

À table et ceux qui n'aiment pas me feront 10 jours de corvées de patates !

< Retour ABRIÈS >