GuidesAccueil

Jarjayes

Patrimoine de Jarjayes
Jarjayes
Jarjayes: Balade champêtre à Jarjayes

Sponsor

jarjayes
<Cliquez l'image>




TJarjayes: Patrimoine



Jarjayes

jarjayes


tFrançais Jarjayes
tOccitanJarjalhas
 
tPopulation 400
tGentilé jarjayais
tSuperficie 22,67 km²
tDensité17.64 /km²
 
tLatitude 44°30'0" N
tLongitude 6°7'0" E
tLatitude44.500000
tLongitude6.116670


Rue Bric et Brac

Patrimoine de Jarjayes

Église St Thomas et St Restitut
Église St Thomas et St RestitutÉglise St Thomas et St Restitut -
Lat: : 44.503667 - Long: : 6.114781 - Chapelle

Elle domine le village mais il n'en reste plus que le clocher à peigne et quelques murs fatigués. Pour y accéder, vous devez longer la crête qui présente un beau surplomb. Si l'église est ruinée, le bénitier, taillé d'un bloc, est toujours à sa place. La mairie, à cause des risques de chutes de pierre, interdit l'accès du lieu. Les conflits religieux expliquent cette construction dominante qui était aussi celle de l'ancien village de Jarjayes; une table d'orientation vous permettra de repérer les lieux. Remarquez la pierre percée de cavités.

Cette église, placée sous la protection de Saint Thomas et Saint Restitut, fut ravagée par les Protestants de Lesduiguières vers 1590.

L'église paroissiale
L'église paroissialeL'église paroissiale -
Lat: : 44.504794 - Long: : 6.110153 - Église paroissiale

Au centre du village actuel, l'église paroissiale est, elle aussi, placée sous la protection de Saint Thomas et Saint Restitut. Cette église date de la fin du XIX° siècle.
Le Monument aux Morts
Le Monument aux MortsLe Monument aux Morts -
Lat: : 0.000000 - Long: : 0.000000 -

Vieilles maisons
Vieilles maisonsVieilles maisons -
Lat: : 44.504794 - Long: : 6.110153 - Maison remarquable

Le centre du village montre quelques anciennes maisons bien caractéristiques d'un village de moyenne montagne. Exposition au sud, portes épaisses et fenêtres étroites.
Le Monument aux morts -
Lat: 44.504393 - Long: 6.110729 - Près de l'Église

Le Monument aux Morts de Jarjayes fut érigé entre 1919 et 1925 comme la majorité des cénotaphes rappelant les guerres de la France. Il rappelle à nos mémoires le nom des hommes de la commune morts lors des conflits militaires.

Quasiment inexistants avant la première guerre mondiale - 1914-1918, les Monuments aux Morts sont partie intégrante et obligée des monuments et bâtiments communaux, au même titre que l'église, la mairie ou l'école publique.