GuidesAccueil

Le Trévoux

Guides excursionnistes et balades

:

Le Trévoux

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Le Trévoux

le-trevoux-29
tFrançaisLe Trévoux
tBrezhonegAn Treoù-Kerne
tPopulation 1 400 hab
tGentilé trévoltiens
tSuperficie 20,83 km²
tDensité67.21 hab/km²
tLatitude 47°54'0" N
tLongitude 3°38'60" W
tLatitude47.900002
tLongitude-3.633330

Rue Bric et Brac

Sponsor

Vous pouvez soutenir notre projet en sponsorisant les pages de cette commune pour un budget modique et intéressant.

N'hésitez pas à cliquer le logo et y découvrir notre proposition de partenariat.

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

le-trevoux-29

Le Trévoux
porte

d'or à trois clochers de sable rangés en pal, soutenus chacun de deux coquelicots de gueules boutonnés aussi de sable, aux tiges de sinople passées en sautoir ; au comble d'argent chargé de cinq mouchetures d'hermine et soutenu d'un filet de sable

Blagounette

le-trevoux-29

le-trevoux-29  Au tribunal - Année 1900

Louis-Alcide Durand, habitué du tribunal et au banc des prévenus se voit interrogé par le juge :
- Vos nom et prénoms ?
- Louis-Alcide Durand.
- Vos qualités ?
Le prévenu, un dur à cuire, devient alors tout attendri.
- J’en ai donc ? Ah ! monsieur le président, merci pour cette bonne parole, elle me réchauffe le cœur!

Dicton du jour

le-trevoux-29



Genver a garg ar foz
C'hwevrer he dalc'h kloz.

Janvier remplit le fossé.
Février le tient clos.

Saint du jour

le-trevoux-29

Saint Bérenger  Bérenger de Toulouse - Saint, bénédictin, XI° siècle

Entré dans l'ordre monastique suivant la règle de Saint Benoit, Bérenger, natif de Toulouse, suit les règles bénédictines avec un tel zèle que cela le mènera à la béatification.
Né vers l'an 1005 dans la ville rose, fils de noble, vertueux, il est entré dans les ordres dès son adolescence à l'abbaye de Saint Papoul dans la commune du même nom. Menant vie rigoureuse, maître des novices, il devient aumonier du monastère et y décède vers l'an 1093. Ses reliques seront source miraculeuse.