GuidesAccueil

Abitain

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TAbitain

Abitain est une commune en département de Pyrénées-Atlantiques qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 100 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Abitain

abitain


tFrançais Abitain
tOccitanAvitenh
 
tPopulation 100
tGentilé
tSuperficie 6,59 km²
tDensité15.17 /km²
 
tLatitude 43°25'0" N
tLongitude 0°59'60" E
tLatitude43.416698
tLongitude-0.983333


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

Abitain, en occitan béarnais Avitenh et en basque Abitaine, apparaît au XIII° siècle pour la première fois connue dans les écrits. Nous le retrouvons dans le cartulaire de Bayonne sous la forme Bitengs puis sous la forme Bitenh en 1385 dans le censier du Béarn.

Ce toponyme semble dériver de l'anthroponyme latin Avitus suffixé d'un -enh gascon.

Blason

abitain

Abitain
porte

n'ayant pas de blason, nous lui avons donné un blason d'attente de sinople plain

Patrimoine

TPatrimoine de Abitain

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Abitain

Dicton du jour

abitain



Nèu de heure,
La pouro se l'emporto au pè

Neige de février
La poule l'emporte à son pied.

Saint du jour

abitain



TNicolas de Myre - Évêque de Myre

Né à Patare, vers le milieu du III° siècle, actuellement en Turquie, Nicolas est surtout connu par les légendes qui l'entourent. Devenu Évêque de Myre, actuelle Demre turque, il semble assister au Concile de Nicée en l'année 325. Sa baonté envers les pauvres et les enfants le feront devenir le Père Noël des Alsaciens, et compère de Hans Trapp alias Père Fouettard, à l'approche des fêtes de fin d'année. Son lieu d'inhumation devenu pèlerinage, l'irruption des Musulmans verra ses reliques expédiées à Bari car plus sûr ; nous étions au XI° siècle. Il joue un grand rôle dans l'Église Orthodoxe Russe. Il, toujours suivant la légende, meurt le 6 décembre 345 dans sa bonen ville de Myre.

Blagounette

abitain



TÀ la ferme - Année 1889

- Comment pouvez-vous distinguer une jeune poule d’une vieille ? demande un parisien à un paysan du coin.
- Mais par les dents !
- Vous voulez rire ? Vous, paysans, ne savez pas que les poules n'ont pas de dents ? Ce parisien pensant que ce paysan est un demeuré des campagnes
- Elles, non, elles n'en ont pas mais moi j’en ai...