GuidesAccueil

Poncins

Balades et mémoires

:

Poncins

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Poncins

poncins


tFrançais Poncins
tPopulation 900 hab
tGentilé
tSuperficie 20,63 km²
tDensité43.63 hab/km²
tLatitude 45°44'60" N
tLongitude 4°10'0" E
tLatitude45.733299
tLongitude4.166670


Rue Bric et Brac

Sponsor

Dominant le Drac et ses gorges, proche de la superbe vallée du Valgaudemar, étape obligée sur la Route Napoléon, le Château des Herbeys est daté du XIII° siècle.

Rénové avec goût et respect de l'Histoire des lieux, ce château, hôtel et restaurant, vous accueillera avec tout l'art et le savoir-faire des grandes demeures qui font la richesse de notre pays.

Pour séjourner ou pour vous restaurer, vous ne regretterez pas votre étape au Château des Herbeys

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

poncins

Poncins
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Poncins

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Poncins

Dicton du jour

poncins



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

poncins

T

Blagounette

poncins

TLe Docteur - Année 1896

Un jeune morticole, frais émoulu de la Faculté de Médecine, a pu ouvrir un cabinet médical grâce aux libéralités d’un sien oncle qu’il ne cesse de harceler depuis lors de demandes de subsides.
- C’est incompréhensible ! se récriait dernièrement le bonhomme. Tu n’as donc pas de clients ?
- Ce ne sont pas les clients qui me manquent, mon oncle, seulement, c’est une fatalité: ils ne sont jamais malades !