Breuillet

Gastronomie en
a_1
 :

Sponsor

breuillet-91
<Cliquez l'image>

■  Breuillet: Recette de cuisine

À Breuillet comme ailleurs, les habitants ont préféré bonne table que miséreuse pitance non préparée.

La recette de cuisine que nous vous présentons sur Breuillet> n'est pas toujours typique de ce terroir et peut provenir de tous horizons et périodes ; nous en spécifions l'origine quand possible.

Vous ne pourrez pas toujours la préparer comme cette succulente recette tchouktche nécessitant peau de phoque et oiseaux de mer fermentés ; vous pourrez néanmoins en réaliser un grand nombre si le cœur vous en dit !

Breuillet

breuillet-91


  • FrançaisBreuillet
  • Population8 300 hab.
    Gentilé
  • Superficie6,69 km²
  • Densité1240.66 hab./km²
  • Latitude48° 34 '0" N°
    Longitude2° 10 '0" E°
  • Latitude48.566700°
    Longitude2.166670°


⌘ Gratin aux Maroilles

Breuillet

Comme vous n'êtes pas obligés de visiter la commune de Maroilles en département français du Nord pour préparer ce succulent gratin: il vous suffit de trouver du fromage de Maroilles, né dans la ville éponyme. Le fromage de Maroilles est AOP depuis 1996 et AOC depuis 1955.
Nous vous proposons donc cette recette de Gratin au Maroilles sans regret !

Les habitants de Maroilles, s'ils doivent le développement de leur village d'origine à l'abbaye originelle, lui doivent aussi ce fromage fort en odeur et terriblement savoureux. D'un colori extérieur orangé marqué par les grilles d'affinage, sentant fort, très faiblement salé, ce fromage est moelleux en périphérie mais reste parfois ferme au cœur.
C'est un fromage à pâte molle et croûte lavée réalisé avec du lait de vache, à l'origine des vaches Maroillaises, malheureusement disparue dans l'entre-deux guerre.

Un traité des races bovines de France daté de 1902 décrit la Maroillaise et la signale exclusivement présente chez les herbagers-fromagers, soit un cheptel de 34.000 à 35.000 tête estimées au début du XX° siècle. Sa hauteur est de 1.30 à 1.40 au garrot, et la Maroillaise est décrite comme une vache rustique, frêle, à fine encolure, aux côtes plates mais au ventre volumineux, à la tête en lame de couteau et chignon étroit. Ses cornes sont blanches ou jaunâtres, fine, légèrement relevées et plutôt courtes. Sa robe est acajou ou rouge clair, taché de blanc au ventre. Qualifié de bonne à très bonne laitière, elle fournit un lait de bonne qualité, à bonne teneur en crème ; il faut approximativement 7 à 8 litres de lait pour réaliser un Maroilles de 750 grammes. Le cuir de ces bêtes était de haute qualité.

⤇ Origine: Maroilles, Thiérarche, France

T
Un bon fromage de Maroilles

⤇ Gratin au Maroilles - 4 personnes

  • 200 Grammes de Maroilles
  • 1 kilo de pommes de terres
  • 50 grammes de beurre
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 pinte de lait (25 centilitres)
  • 2 œufs
  • 20 cl de crême fraiche
  • Du sel, du poivre
  • Des lardons - suivant les goûts

⤇ Préparation

  > Préchauffez votre four à 170-180 °C
  > retirez les croutes du maroilles puis le couper en lamelles
  > beurez un plat à four puis frottez le d'ail
  > Déposer une couche de pommes de terre taille en fine rondelles.
  > La recouvrir de lamelles de fromage
  > Salez et poivrez suivant votre goût
  > Empilez les couches pour arriver à fleur, ou presque
  > Mélanger œufs, lait, crême et battre le tout.
  > Versez votre mélange sur le gratin
  > Passer au four pour une bonne heure

⤇ Remarque

Un plat succulent, qui tient au corps.
Pour les frimas de l'hiver, il est parfait et nous l'adorons !

Notre ancienne gastronomie

Nos anciennes recettes de cuisine évoluent, non seulement au gré des années et des goûts, mais aussi au gré des familles et de nos cordons-bleus familiaux qui les mitonnent à la maison avec amour.

Un des plus anciens livres de cuisine écrit en langue française, un manuscrit daté du XIV° siècle, est celui de Guillaume Tirel, dit Tallevent, cuisinier du Roi de France, et auteur d'un livre de recettes intitulé Le Viandier Taillevent, maîstre queux du Roy notre Sire. Pour ordonner les viandes qui cy après s'ensuivent

Les XIX° et XX° siècles verront l'édition des livres de cuisine se développer et tous les sujets seront abordés ; depuis les ustensiles à la préparation des restes ou l'utilisation des ingrédients les plus rares. Les cuisiniers de grandes tables princières, ministérielles, présidentielles ou royales, se lanceront dans l'écriture gastronomique, allant de la simple recette des œufs au plat à la poésie gustative la plus élaborée.

Beaucoup d'ingrédients nous voyant maintenant fuir en courant chez le médecin pour tester notre cholestérol, sont alors à l'honneur et nombre de recettes utilisent les matières grasses avec enthousiasme.

Bien sûr, si vous souhaitez respecter ces recettes au pied de la lettre, vous serez équipé d'un fourneau à bois ou à charbon.