GuidesAccueil

Vèbre

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TVèbre

Vèbre est une commune en département de Ariège qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 100 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Vèbre

vebre


tFrançais Vèbre
 
tPopulation 100
tGentilé vebrois
tSuperficie 5,19 km²
tDensité19.27 /km²
 
tLatitude 42°47'60" N
tLongitude 1°43'0" E
tLatitude42.783298
tLongitude1.716670


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

vebre

Vèbre
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Vèbre

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Vèbre

Dicton du jour

vebre


TDicton



Janvier le frileux,
Février le grésilleux,
Mars le poudreux,
Font tout l'an plantureux

Saint du jour

vebre


T
Warning: include(./fr/sain/231.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/tchinggi/www/guides/mod/vil.php on line 70

Warning: include(./fr/sain/231.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/tchinggi/www/guides/mod/vil.php on line 70

Warning: include(): Failed opening './fr/sain/231.php' for inclusion (include_path='.:/usr/local/php7.3/lib/php') in /home/tchinggi/www/guides/mod/vil.php on line 70

Blagounette

vebre


TL'échafaud - Année 1895

Un romancier assistait, il y a quelques temps, à une exécution capitale. Le condamné opposait la plus vive résistance aux aides du bourreau et se faisait littéralement traîner jusqu’au lieu du supplice. Alors, notre écrivain inscrivit sur son carnet cette réflexion, qui éclaire d’un jour tout nouveau une question jusqu’ici tant controversée:
- La peine de mort n’a pas d’adversaires plus résolus que ceux qui vont monter à l’échafaud...