GuidesAccueil

Tréffort-Cuisiat

Guides excursionnistes et balades

:

Tréffort-Cuisiat



Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Tréffort-Cuisiat

treffort-cuisiat
tFrançais Tréffort-Cuisiat
tArpitanTréffort-Cuisiat
tPopulation 2 100 hab
tGentilé treffortois
tSuperficie 39,41 km²
tDensité53.29 hab/km²
tLatitude 46°16'17" N
tLongitude 5°22'6" E
tLatitude46.271400
tLongitude5.368340

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

treffort-cuisiat

Tréffort-Cuisiat
porte

de gueules à une croix d'argent cantonnée, en chef à dextre, d'une tour d'or ouverte et ajourée du champ, maçonnée de sable, et, en pointe à senestre, d'une rose aussi d'argent

Blagounette

treffort-cuisiat

treffort-cuisiat  Grand mais usagé - 1937

Adolf dit à un de ses petits camarades:
- Regarde cette belle trottinette que mon arrière-grand-père m'a acheté.
- C'est quoi un arrière-grand-père, demande le petit camarade.
- C'est un grand-père qui a déjà servi deux fois, répond le petit Adolf...

Dicton du jour

treffort-cuisiat



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

treffort-cuisiat

K  Saint Éphrem le Syrien - Diacre et Docteur de l'Église

Chassé de la maison de son père pour ses mauvaises fréquentations - des chrétiens de l'époque, Éphrem est recueilli par l'évêque du coin - alors simple notable local ; il aura grande influence intellectuelle et morale sur le jeune Éphrem qui, à l'âge de 18 ans, se convertit au Christianisme. Diacre - il le restera toute sa vie, il fonde une école théologique à Nisibe - le Nesaybin turc actuel. Les invasions perses le verront réfugié à Édesse avec son école. Poète de langue syriaque remarquable, défenseur de la doctrine christologique et trinitaire, il fut commentateur de la Bible - non encore fixée, et, étant joueur de harpe, fut compositeur d'hymnes religieux multiples. Mort vers l'an 373, il est fêté le 28 janvier dans les églises d'Orient.