GuidesAccueil

Saint-Didier-de-Formans

Guides excursionnistes et balades

:

Saint-Didier-de-Formans

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Saint-Didier-de-Formans

saint-didier-de-formans
tFrançais Saint-Didier-de-Formans
tArpitan
tPopulation 1 800 hab
tGentilé désidériens
tSuperficie 6,53 km²
tDensité275.65 hab/km²
tLatitude 45°57'0" N
tLongitude 4°47'60" E
tLatitude45.950001
tLongitude4.783330

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

saint-didier-de-formans

Saint-Didier-de-Formans
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Blagounette

saint-didier-de-formans

saint-didier-de-formans  Les lézards - Année 1904

Toto Prudhomme demande à son papa.
- Pourquoi donc, dit-on, que les lézards, recherchent toujours les vieilles murailles ?
Et le papa sentencieusement :
- C’est parce qu’ils ont l’espoir d’y trouver des lézardes !

Dicton du jour

saint-didier-de-formans



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

saint-didier-de-formans

K  Saint Éphrem le Syrien - Diacre et Docteur de l'Église

Chassé de la maison de son père pour ses mauvaises fréquentations - des chrétiens de l'époque, Éphrem est recueilli par l'évêque du coin - alors simple notable local ; il aura grande influence intellectuelle et morale sur le jeune Éphrem qui, à l'âge de 18 ans, se convertit au Christianisme. Diacre - il le restera toute sa vie, il fonde une école théologique à Nisibe - le Nesaybin turc actuel. Les invasions perses le verront réfugié à Édesse avec son école. Poète de langue syriaque remarquable, défenseur de la doctrine christologique et trinitaire, il fut commentateur de la Bible - non encore fixée, et, étant joueur de harpe, fut compositeur d'hymnes religieux multiples. Mort vers l'an 373, il est fêté le 28 janvier dans les églises d'Orient.