GuidesAccueil

Saint-Denis-lès-Bourg

Guides excursionnistes et balades

:

Saint-Denis-lès-Bourg

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Saint-Denis-lès-Bourg

saint-denis-les-bourg
tFrançais Saint-Denis-lès-Bourg
tArpitanSaint-Denis-lès-Bourg
tPopulation 5 200 hab
tGentilé sandeniens
tSuperficie 12,58 km²
tDensité413.35 hab/km²
tLatitude 46°12'0" N
tLongitude 5°12'0" E
tLatitude46.200001
tLongitude5.200000

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

saint-denis-les-bourg

Saint-Denis-lès-Bourg
porte

de gueules au lion d'hermine accosté à dextre d'une crosse abbatiale d'or et à senestre d'une épée d'argent garnie d'or, au chef d'azur chargé de trois fleurdelys aussi d'or

Blagounette

saint-denis-les-bourg

saint-denis-les-bourg  Fiertés paternelles

Deux pères parlent de leur fils et de leur profession.
- Que fait ton fils maintenant ?
- Il est attaché à la caisse d'une grande compagnie d'assurance.
- Ah bon ? On les attachent maintenant à leur caisse ? C'est peut-être plus prudent.

Dicton du jour

saint-denis-les-bourg



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

saint-denis-les-bourg

K  Saint Gildas - Abbé en Bretagne

Natif d'Écosse, le Gweltaz breton a été francisé en Gildas et naquit vers la fin du V° siècle. Ayant étudié en Bor kembre - Pays de Galles, Gildas, dit Ar Fur - Le Sage fait œuvre de missionnariat et convertit les Cambriens, actuels Gallois. Ordonné prêtre en l'an 518, et après un passage en Irlande, il vient en Bretagne, alors encore Armorique. S'installant à l'Île de Houat où il passe plusieurs années, il rejoint la Presqu'île de Rhuys où il édifiera un monastère renommé qui, bien que sécularisé, existe toujours. Il meurt le 29 janvier 565, sans doute à Houat.