GuidesAccueil

Ornes

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TOrnes

Ornes est une commune en département de Meuse qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 0 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Ornes

ornes-55


tFrançais Ornes
 
tPopulation 0
tGentilé
tSuperficie 18,52 km²
tDensité0 /km²
 
tLatitude 49°15'10" N
tLongitude 5°28'19" E
tLatitude49.252800
tLongitude5.471950


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

ornes-55

Ornes
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Ornes

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Ornes

Dicton du jour

ornes-55


TDicton

De vilain, jamais bon faict

N'attendez rien de mauvais personnage

Saint du jour

ornes-55


TLéger d'Autun, Evêque d'Autun, Saint

Notable franc, Léger, devient évêque d'Autun en l'an 663. Il prend parti contre la Neustrie, royaume du nord de France, et milite pour la Bourgogne. Cela déplaisant au maitre du Palais de Neustrie, Ebroïn, Autun est assiégée par ses armées. La ville se rendant, Léger, capturé, a les yeux brulés, les pieds percés et la langue coupée par les bourreaux. Enfermé au couvent, il est décapité le 2 octobre 678 dans la forêt de Cherchin en Sus-Saint-Léger. Il est Martyr de la Foi.

Blagounette

ornes-55


TLa culture - Année 1904

Dans un restaurant réputé, un client est aux prises avec un Châteaubriant blindé qui oppose une résistance désespérée.
- Pour le coup, s’écrie l’assaillant en posant sa fourchette et reprenant haleine, je comprends les Martyrs de Châteaubriand !