GuidesAccueil

Nogaro

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TNogaro

Nogaro est une commune en département de Gers qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 2000 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Nogaro

nogaro


tFrançais Nogaro
 
tPopulation 2 000
tGentilé
tSuperficie 11,06 km²
tDensité180.83 /km²
 
tLatitude 43°46'0" N
tLongitude 0°2'60" E
tLatitude43.766701
tLongitude-0.033333


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

nogaro

Nogaro
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Nogaro

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Nogaro

Anecdote

nogaro

TCitation à l'ordre de la 13° Légion

Le 27 avril 1873, Priat-Peyre, brigadier à Nogaro était cité à l'ordre de la 13° Légion de gendarmerie, ainsi que sa brigade, à savoir formée des gendarmes Lafourcade, Lagoanelle, Canerie et Drebetz. Ensemble, ils avaient arrêté avec énergie et dévouement une famille de délinquants dont plusieurs étaient armés et dangereux. Lors de l'opération, le brigadier Priat-Peyre et un de ses gendarmes furent blessés par ces individus armés.

Dicton du jour

nogaro


TDicton

Quond truôno dins lou mes de febrié
Tout l'houôli claùs dins un culié.

Quand il tonne en février
Toute l'huile tient dans une cuillère.

Saint du jour

nogaro


TFrançois de Sales - Évêque de Genève

Saint patron des sourds-muets - il protégea un certain Martin, sourd-muet, Saint François de Sales fut aussi évêque de Genève bien sue résidant à Annecy. Destiné à une carrière juridique, en proie aux doutes et, pour utiliser une expression actuelle, Mal dans sa peau, François embrasse la vie religieuse après avoir lu une prière écrite par Saint Bernard. Brillant, fréquentant les penseurs de son temps, il introduit plusieurs ordres religieux en Savoie, apporte la paix à Sainte Jeanne de Chantal, fonde l'ordre des Visitandines, qui apporteront vie religieuse aux femmes de faible santé. François écrit aussi beaucoup, dans ses Gazettes, ce qui lui vaudra d'être aussi le saint patron des journalistes. Né un 21 août 1567, il meurt le 28 décembre 1622 à Lyon.

Blagounette

nogaro


TChevaux de bois - Année 1905

M. Joseph Prudhomme s’arrête devant un manège de bois. Il s’exclame:
- Quand je pense que le gouvernement voulait interdire le jeu des petits chevaux ! Mais n’est-ce pas ce qui donne à nos enfants le goût de la cavalerie ?