GuidesAccueil

Montaner

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TMontaner

Montaner est une commune en département de Pyrénées-Atlantiques qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 500 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Montaner

montaner


tFrançais Montaner
 
tPopulation 500
tGentilé
tSuperficie 19,13 km²
tDensité26.14 /km²
 
tLatitude 43°21'60" N
tLongitude 0°1'31" E
tLatitude43.349998
tLongitude-0.008611


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

montaner

Montaner
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Montaner

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Montaner

Dicton du jour

montaner


TDicton

Nèu de heure,
La pouro se l'emporto au pè

Neige de février
La poule l'emporte à son pied.

Saint du jour

montaner


TVincent de Saragosse - Diacre - IV° siècle

Diacre à Saragosse, saint patron des vignerons, Vincent subit le martyre avec son évêque, Valère, lors des persécutions de Dioclétien en 304 ou 305. Il subit les pires tortures avec un stoïcisme hors du commun, riant et se moquant de ses tortionnaires. De manière identique, il subit la prison, le supplice du chevalet, les plaques de fer rouges et autres tortures sans un cri, avant d'être mis à mort.

Blagounette

montaner


TMariage ou non - Année 1905

- Maman, demande-t-elle, si je me marie plus tard, est-ce que j’aurai un mari comme papa ?
- Certainement ma chérie.
- Et si je ne me marie pas, est-ce que je deviendrai une vieille fille comme tante Aurore ?
- Sans aucun doute.
- Hélas ! ma pauvre maman, comme les femmes sont malheureuses !