GuidesAccueil

Caudéran

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TCaudéran

Caudéran est une commune en département de Gironde qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 0 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Caudéran

cauderan


tFrançais Caudéran
tGasconCauderan
 
tPopulation 0
tGentilé Caudéranais
tSuperficie 24,00 km²
tDensité0 /km²
 
tLatitude 44°51'8" N
tLongitude 0°37'56" E
tLatitude44.852178
tLongitude-0.615562


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

cauderan

Caudéran
porte

n'ayant pas de blason, nous lui avons donné un blason d'attente de sinople plain

Patrimoine

TPatrimoine de Caudéran

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Caudéran

Dicton du jour

cauderan


TDicton

Nèu de heure,
La pouro se l'emporto au pè

Neige de février
La poule l'emporte à son pied.

Saint du jour

cauderan


TGérald de Braga - Évêque de Braga

Devenu moine en l'abbaye de Moissac, originaire du Quercy, Gérald, remarqué par l'évêque de Tolède, lui demande d'enseigner la musique dans cette ville espagnole, et nous rappellerons l'anecdote musicale de Sisteron. Compétent, il sera nommé Évêque de Braga, au nord Portugal, et y reprendra l'évangélisation des habitants de son diocèse ; évangélisation mise à mal par la présence mauresque. Il meurt en la ville de Bornos, Andalousie, le 5 décembre 1109 puis est enterré à Braga.

Blagounette

cauderan


TBenêt et Libretache - Année 1895

Notre ami Benêt ayant eu l’imprudence de prêter quelques louis au bohème Libretache, celui-ci fait semblant de ne pas le voir quand il le rencontre sur le boulevard.
Hier soir, Benêt, impatienté, a abordé carrément Libretache par ce compliment :
- Que vous me rendiez pas mon argent, à la rigueur, je comprends ça, mon cher ; mais il me semble que vous pourriez au moins me rendre mes coups de chapeau !