GuidesAccueil

Bellentre

Guides excursionnistes et balades

:

Bellentre

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Bellentre

bellentre
tFrançais Bellentre
tArpitanBélintro
tPopulation 900 hab
tGentilé
tSuperficie 23,94 km²
tDensité37.59 hab/km²
tLatitude 45°34'0" N
tLongitude 6°43'0" E
t Latitude45.566700
t Longitude6.716670

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Héraldique

bellentre

Bellentre
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Foires - Marchés

Depuis la nuit des temps, les animations de celles qui furent paroisses, villages, bourgs ou villes puis devinrent nos communes actuelles ponctuent la vie de leurs habitants. Bellentre - Bélintro, comme toutes nos communes voit des animations se dérouler sur son territoire ; elles sont foires ou marchés et ponctuent la vie communale.

Découvrez-les en suivant ce lien !

Blagounette

bellentre

bellentre  Le chasseur - Année 1905

On cite le cas extraordinaire et vraiment désolant d’un chasseur qui vit l’autre jour deux lièvres devant lui et fit feu.
Pan, pan, coup double : les deux lièvres étaient morts !
Seulement le chasseur avait une maladie de cœur et sa joie fut telle qu’il mourut lui-même sur le coup.
Fallait-il tout de même que ce malheureux eût un goût violent pour la chasse !

Dicton du jour

bellentre



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

bellentre

Saint RenaudSaint Renaud de Craon, ermite en forêt de Craon

Renaud, aussi connu sous le nom de Régnaud, fait choix de religion et devient chanoine en la ville de Soissons. Faisant choix de solitude, il devient disciple du Bienheureux Robert d'Arbrissel, ermite et moine breton en la forêt mayennaise de Craons puis se retire dans la forêt de La Mélinais, en commune de La Flèche. Il y meurt en l'an 1104.