GuidesAccueil

Auberive

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TAuberive

Auberive est une commune en département de Haute-Marne qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 200 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Auberive

auberive-52


tFrançais Auberive
 
tPopulation 200
tGentilé
tSuperficie 70,64 km²
tDensité2.83 /km²
 
tLatitude 47°47'60" N
tLongitude 5°3'60" E
tLatitude47.783298
tLongitude5.050000


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

auberive-52

Auberive
porte

n'étant pas encore vérifié, nous leur avons donné un blason d'attente de gueules plain

Patrimoine

TPatrimoine de Auberive

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Auberive

Dicton du jour

auberive-52


TDicton

Mars martelle,
Avril coutelle
Et mai nous achève

Saint du jour

auberive-52


THermann de Bade, Écolâtre

Infirme, Hermann est né en pays de Bade et fils du Comte von Alshausen. Rentré à l'abbaye de Reichenau où il y passera sa vie, il imposa respect à tous par son savoir et sa culture. Perclu, parlant avec difficultés, incapable de tenir un objet dans la main, il devint un des plus grands savants et inventeurs de cette Europe Ggermanique et époque. On lui doit des instruments de musique, un astrolabe et de remarquables textes religieux dont le Salve Régina. Il meurt le 25 septembre 1054 à Reichenau.

Blagounette

auberive-52


TMariage ou non - Année 1905

- Maman, demande-t-elle, si je me marie plus tard, est-ce que j’aurai un mari comme papa ?
- Certainement ma chérie.
- Et si je ne me marie pas, est-ce que je deviendrai une vieille fille comme tante Aurore ?
- Sans aucun doute.
- Hélas ! ma pauvre maman, comme les femmes sont malheureuses !