GuidesAccueil

L' Abergement-de-Varey

Guides excursionnistes et balades

:

L' Abergement-de-Varey

le-faouet-22-2



Photographies: Mairie de l'Abergement-de-Varey que nous remercions pour son aimable participation.

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

L' Abergement-de-Varey

abergement-de-varey
tFrançais L' Abergement-de-Varey
tArpitanL' Abergement-de-Varey
tPopulation 243 hab
tGentilé abergementais
tSuperficie 9,15 km²
tDensité26.56 hab/km²
tLatitude 46°0'26" N
tLongitude 5°25'24" E
tLatitude46.007208
tLongitude5.423366

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Photographies

Quelques photographies vous permettant de jeter un premier coup d'œil sur la commune ou ses paysages...

Toutes les photographies présentées sont réalisées sans manipulations informatiques, ajouts, rectifications, ou autre artifice déformant la réalité des lieux. Elles sont aussi réalisées par des amateurs et sont donc réaliseables par chancun d'entre nous.

Toponyme

abergement-de-varey

L'Abergement-de-Varey est attestée pour la première fois connue dans les écrits en 1169 et se retrouve dans cette phrase Villa que dicitur l'Arbergementum Sanctis Johannis. Les archives de la maison de Coligny citent aussi l'Albertgiment en 1212 et en 1288 sous la forme Albergamentum en 1288.

En arpitan ancien, un Abergement était un territoire donné par son suzerain à son vassal, paysan ou non, et moyennant redevance annuelle. Ce mode de location à très long terme avait pour but de favoriser le défrichement des terres et le développement agricole.

Héraldique

abergement-de-varey

L' Abergement-de-Varey
porte

d'azur à une montagne d'or de trois coupeaux, surmontée d'une étoile du même

Patrimoine

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de L' Abergement-de-Varey

Presse passée

Abergement-de-VareyUn sous ou 5 centimes ?

On lit dans Le Monde:
"Auriez-vous jamais supposé que mettre sur un journal un sou au lieu de 5 centimes pourrait amener l'intervention du parquet ? Non ! Et bien, vous vous seriez trompé. Un vaillant petit journal qui vient de paraître, La Croix, avait au-dessous de son titre que le numéro se vendait un sou; il s'est vu appelé chez M. le substitut de la République. Si La Croix, au lieu de défendre avec énergie la cause catholique, était un journal injuriant l'Église et calomniant le clergé, le parquet se serait montré moins susceptible.

LA CROIX - 03 juillet 1883

Blagounette

abergement-de-varey

abergement-de-varey  Gâteau anglais - Année 1937

Un anglais de passage à Paris s'arrêta chez un patissier renommé de la capitale pour lui commander un gâteau dont il spécifie les détails de confection: des fleurs en sucre, et, sur une guirlande de beurre, son prénom écrit en lettre de confiture: JAMES...
Le lendemain, il passe vers quatre heures comme convenu et se montre tout à fait satisfait du gâteau.
- Où dois-je l'envoyer ? lui demande alors le patissier.
- Mettez-le à cette table, c'est pour manger tout de suite, lui répond l'anglais.

Dicton du jour

abergement-de-varey



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

abergement-de-varey

K  François de Sales - Évêque de Genève

Saint patron des sourds-muets - il protégea un certain Martin, sourd-muet, Saint François de Sales fut aussi évêque de Genève bien sue résidant à Annecy. Destiné à une carrière juridique, en proie aux doutes et, pour utiliser une expression actuelle, Mal dans sa peau, François embrasse la vie religieuse après avoir lu une prière écrite par Saint Bernard. Brillant, fréquentant les penseurs de son temps, il introduit plusieurs ordres religieux en Savoie, apporte la paix à Sainte Jeanne de Chantal, fonde l'ordre des Visitandines, qui apporteront vie religieuse aux femmes de faible santé. François écrit aussi beaucoup, dans ses Gazettes, ce qui lui vaudra d'être aussi le saint patron des journalistes. Né un 21 août 1567, il meurt le 28 décembre 1622 à Lyon.