GuidesAccueil

Guyane

Étymologies et toponymes
Kourou
Kourou: Visitant l'Île du Diable...

Sponsor

guyane
<Cliquez l'image>


TGuyane: Étymologies et toponymes

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes.

Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naître nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons ces néo-toponymes passe-partout, tristes, effrayants et déprimants appliqués sans réflexion à des lieux chargés de belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé

Guyane

Guyane
 
tPopulation250 109
tGentiléGuyannais
 
tSuperficie83 534,00 km²
tDensité2.99 /km²
 
tLatitude4°56'22" N
tLongitude 52°20'9" W
 
tLatitude4.939487
tLongitude-52.33579

Rue Bric et Brac

tGuyane: Étymologies et toponymes

TLe département

Le département de la Guyane est un département d'Outre-Mer limitrophe du Brésil et du Surinam.

TLes langues locales

Le territoire voit la présence de plusieurs groupes linguistiques toujours très vivaces. Les langues amérindiennes sont représentées par trois familles: le groupe des langues Arawak, Caribe, et Tupi-Guarani. Chacune des ces familles elle même subdivisée en deux langues: l'Arawak et le Palikur pour la famille Arawak; les Kali'na et le Wayana pour la famille Caraibe et l'Emérillon et le Wayampi pour la famille du Tupi-Guarani.

Les langues créoles sont nées du contact entre esclaves africains aux langues variées et européens originaires du Royaume de France puis République ayant eux aussi des langues variées. Le créole de Guyane est appelé Kreol gwiyane par ses locuteurs.

Le Hmong, langue du sud-est asiatique, est aussi parlée dans le pays. Cette communauté est formée de Hmong qui furent rapatriés par les français après la guerre d'Indochine. La minorité Hmong est actuellement - 2015 - toujours massacrées par les troupes laotiennes et vietnamiennes dans l'indéfférence la plus totale de la communauté internationale et des états français et US qui les ont utilisés lors de leurs guerres avec le Vietnam.

kourou-1

tToponymes communaux

PNos toponymes

Datant souvent des temps les plus anciens, images de l'Histoire, de ses hommes, de leurs langues, nos toponymes sont reflets de l'occupation des territoires par les civilisations qui se succèdent.

L'immense majorité de nos toponymes datent des temps les plus anciens, parfois du néolithique ou de la période préceltique, notamment les oronymes et hydronymes. Ils sont aussi légions à avoir été créés lors des grands défrichements qui ont fait naitre nos paysages, nos hameaux, nos villages et communes actuelles. Images de l'Histoire, de ses hommes et de leurs langues, plusieurs strates linguistiques y sont visibles.

Déplorons les néo-toponymes passe-partout, tristesse effrayante, déprimante et appliqués sans réflexion à des lieux chargés de si belle histoire. Combien de Kerlouano devenus Semaine des quatre jeudis, pour citer une commune bretonne au riche passé ; combien de nouvelles communes aux noms à faire pleurer pierres et monuments ; simple plaidoyer pour nos toponymes, si riches, si beaux, si maltraités par facilité intellectuelle.

Il n'y a pas si longtemps, champs, prés et lieux, si petits soient-ils, avaient un nom: un microtoponyme définissant ce lieu avec précision et fort riche d'information. Ces noms, avec une modernité toponymique, se perdent dans l'oubli. Nous tentons de les inscrire quand découverts et localisés fiablement.