GuidesAccueil

Angers

Cultivars et saveurs végétales d'autrefois

:

Pomologie

angers-3

Nos anciennes variétés de fruits et légumes étaient beaucoup plus riches et variées que ce que nous trouvons actuellement. Cette diversité se retrouvait aussi au niveau des saveurs et des usages fait de ces légumes. L'exemple des pommes est significatif: certaines variétés étaient destinées au couteau, d'autres aux compotes, au four ou à la patisserie, aux friandises ou spécifiquement utilisées pour le cidre ou autres boissons.

La conservation des fruits et légumes, par des méthodes naturelles, influait aussi leur consommation ; certaines variétés étaient précoces, et d'autres plus ou moins tardives...

Nous souhaitons vous les faire redécouvrir et apprécier.

Angers

angers
tFrançais Angers
tPopulation 151 520 hab
tGentilé angevins
tSuperficie 42,70 km²
tDensité3548.48 hab/km²
tLatitude 47°28'17" N
tLongitude 0°33'52" E
tLatitude47.471349
tLongitude-0.547889

Rue Bric et Brac

Cultivars et saveurs végétales d'autrefois


La Beurrée Giffard

Angers  Poire Beurrée Giffard

Nous mangeons maintenant des fruits et légumes qui ne sont pas sélectionnés pour leur goût et leurs qualités gustatives mais simplement pour leurs qualités de conservation au frigo; la biodiversité et ses avantages en souffrent. Bien loin de nous sont les multiples variétés de ces fruits et légumes qui firent le bonheur de nos aieux et qui peuvent faire le nôtre si nous y prêtons attention.

La pomologie ne traite pas que des pommes; elle est une science se consacrant aux fruits comestibles. Certaines associations d'amoureux - et clairvoyants, créent des conservatoires et sauvent d'anciennes variétés de fruits et légumes méritants notre attention et nos soins. Saluons-les.

Si vous avez un jardin, plutôt que de planter des arbres fruitiers 'scientifiquement profilés' ou des légumes sélectionnés en laboratoire et dégénérant immédiatement, plantez et cultivez ces anciennes variétés. Elles ne demandent ni engrais chimiques, ni pesticides; cela ne peut être que bénéfique pour votre santé, notre qualité de vie et notre environnement.


Angers  LA POIRE BEURRÉE GIFFART

  • Cette variété de poires est née à Angers, dans le faubourg Saint Nicolas, du semis d'un certain M. Giffard, dans les années 1840-1850.
  • L'ARBRE: Faible de rameaux, l'arbre est peu propice à être cultivé en pyramide. Ses branches, poussant à l'horizontal, forment un angle droit avec le tronc. Plutôt tortueuses, elles sont soyeuses et d'un colori brun foncé. Les feuilles sont d'un vert assez terne, avec quelques nuances de rouge violacé. Le porte-plant ayant importance, cets nuances colorées sont plus importantes sur cognassier. Les feuilles ne sont pas dentelées.
  • LE FRUIT: Le fruit est moyen, mais peu aussi être gros et toujours, ou presque, solitaire. Bien attaché à l'arbre, il est aussi odorant, régulier et peu bosselé, avec des hauteurs de 8 à 10 cm et des diamètres de 6 cm en moyenne. sa peau est fine, d'un jaune rappelant les herbes mûres et devenant jaune à maturité. La face non exposée au soleil est d'un vert pâle ponctuée de points grisâtres.
  • SA CHAIR: Blanche, fine et fondante, cette poire donne un jus abondant, sucré et rafraichissant; son parfum est très agréable. Elle a une petite touche d'astringence bien agréable.
  • CULTURE: Le poirier Beurré-Giffard, greffé sur Cognassier ou greffé sur franc, ne se prête pas à la forme pyramidale; toutefois, greffé sur l'un des deux sujets, on peut le conduire en espalier, en cordon et en fuseau, et le planter à toutes les expositions. Sa place la plus convenable est dans le verger, mais alors il convient de le greffer en tête sur forts sujets et de le planter dans un sol léger,frais et riche; dans les terres fortes et compactes, il ne tarde pas à languir; l'extrémité des rameaux noircit et se dessèche; insensiblement l'arbre s'éteint.