GuidesAccueil

Ploumoguer

Presse passée

:

Presse passée

Ploumoguer

ploumoguer
tFrançais Ploumoguer
tBrezhonegPlonger
tPopulation 1 900 hab
tGentilé ploumoguerois
tSuperficie 38,93 km²
tDensité48.81 hab/km²
tLatitude 48°24'0" N
tLongitude 4°43'0" W
t Latitude48.400002
t Longitude-4.716670

Rue Bric et Brac

Presse passée

Les nouvelles de Ploumoguer

Ploumoguer   Arrestation d'un bandit

Ploumoguer, 22 mai - Depuis plusieurs années, les trois frères Cozian, de Saint-Renan, avaient semé la terreur dans les fermes de Ploumoguer, du Conquet et de Saint-Renan, qu'ils dévalisaient périodiquement à main armée. Leurs vols se montent à des milliers de francs.
Il y a quelques mois, la gendarmerie réussit à se saisir de deux d'entre eux mais le troisième, Jean-Marie Cozian, dépistait toutes les recherches en variant ses refuges dans les landes. Il continuait ses exploits. Exaspérés, les paysans de Ploumoguer résolurent de le traquer. Ils se mirent donc à sa découverte, et c'est grâce à leurs indications que la gendarmerie a pu surprendre le bandit, hier, dans un de ses gîtes de nuit, en compagnie de deux acolytes.
Jean-Marie Cozian, ainsi que ses deux frères, comparaîtront bientôt devant la Cour d'assises de Quimper.

LA CROIX - 27 mai 1910

Ploumoguer   Horrible femme

Ploumoguer, 29 mars - La femme Hamon, 40 ans, de Ploumoguer, département du Finistère, a été arrêtée pour avoir martyrisé et laissé sans soins une fillette de 3 ans née du premier mariage de son mari.

LA CROIX - 31 mars 1911

Ploumoguer   Marâtre tortionnaire

Ploumoguer, 5 juillet - Marie Tassin, 31 ans, épousa, il y a deux ans environ, M. Mével, cultivateur à Toul-Trez, en Ploumoguer, département du Finistère. Celui-ci, veuf, avait alors une fillette, la jeune Marie, 6 ans. La marâtre se mit à la torturer.
Un jour, l'enfant fut trouvée étendue sur une mince couche de paille, pieds et mains couverts d'ulcères et vêtue d'affreuses loques. Elle fut malade durant plusieurs mois par suite des brutalités qu'elle avait subies.
Le tribunal correctionnel de Brest a infligé quatre mois de prison à la femme Mével.

LA CROIX - 6 juillet 1911