GuidesAccueil

Berrien

Presse passée

:

Presse passée

Berrien

berrien
tFrançais Berrien
tBrezhonegBerrien
tPopulation 900 hab
tGentilé bérrienois
tSuperficie 56,42 km²
tDensité15.95 hab/km²
tLatitude 48°24'0" N
tLongitude 3°45'0" W
t Latitude48.400002
t Longitude-3.750000

Rue Bric et Brac

Presse passée

Les nouvelles de Berrien

Berrien  Horrible séquestration

Berrien, 15 juillet - Le parquet da Châteaulin, département du Finistère, s'est rendu à Berrien pour constater un fait de séquestration. Depuis quatre années, une fille, aujourd'hui âgée de trente ans, avait été enfermée par ses parents dans un de ces lits, communs dans les campagnes de la Bretagne, clos de tous côtés et ne recevant d'air qu'au moyen de panneaux mobiles qu'on laissait fermés.
Cette malheureuse avait été victime d'une cruauté sans nom. Une nourriture mauvaise et à peine suffisante lui était jetée dans un vase en fer qui paraît avoir eu la même durée de séjour qu'elle dans ce triste réduit.
La pauvre fille était dans un état tel que l'on eu bien de la peine, malgré plusieurs bains à lui donner un aspect humain. Les jambes sont paralysées, les facultés mentales sont presque éteintes.
Elle reçoit des soins dévoués à l'hospice de Carhaix où elle a été transportée.

LE PETIT JOURNAL - 19 juillet 1876

berrien   Une insurrection tatare en Mongolie
- 20 000 insurgés menacent la capitale.


Londres, 2 décembre - Une dépêche juste arrivée de Shangaï et datée du 8 novembre, nous annonce qu'une révolte vient de se produire en Mongolie. 20 000 insurgés menacent Urga, la capitale provinciale. Une force armée de fusils russes a été envoyée pour s'opposer au mouvement. La Mongolie est englobée dans l'Empire Chinois et est bordée à l'est par la Mandchourie dont elle est séparée par une palissade de bois, au sud et au sud-est par la Chine et le Turkestan chinois et au nord par le Khangaï et d'autres chaines de montagnes qui la séparent d'Irkoustk, une province russe sibérienne. Cet espace de 1.400.000 miles carrés, principalement un vaste désert est peuplé de 2.000.000 d'habitants. Le peuple est gouverné par des chefs qui payent tribut à l'Empereur de Chine mais, il est dit, reçoivent des présents impériaux d'une plus grande valeur que les tributs délivrés.

THE NEW YORK TIMES - 3 Décembre 1870
NDL: Les chinois traitaient les mongols comme des sous-hommes et avec une cruauté sans limites. Les commerçants, administrations et militaires chinois exploitaient le peuple mongol comme du bétail, ne respectaient aucune parole, kidnappaient et vendaient les jeunes filles mongoles sur les marchés chinois, etc... Ces faits et souvenirs, tenus de notre propre famille qui prit part à cette révolte, sont confirmés par L.CHAFFANGON dans le compte rendu de son expédition de 1884.