GAP
GAP: Elle survolait la ville...
t
Textes et photographies protégés
( sauf domaine publique )
Textes et images déposés
Cette page vous est offerte par

Votre Nom

GAP

t   En 1696, les caisses du Royaume, actuellement caisses de l'État, sont totalement vides. Comme beaucoup de paroisses, communautés urbaines, religieuses ou professionnelles, des milliers de sujets du Royaume, maintenant citoyens, furent obligés de faire enregistrer moyennant le paiement d'une taxe royale de 20 livres et des droits d'enregistrement s'élevant à 3 livres et 10 sols, le blason qui deviendra alors leur blason officiel ainsi que celui de leurs descendants jusqu'à la Révolution de 1789, et actuellement pour de nombreuses familles qui le souhaitent.
Notons que le blason, tout comme l'usage de particules, ne furent jamais signe de noblesse; ainsi, l'administration royale luttera par tous les moyens contre ces utilisatons de nom de domaines comme noms de famille.

t   La difficile période révolutionnaire achevée - et pour beaucoup de citoyens, nobles, religieux ou non, très douloureuse période, multiples familles abandonneront les blasons imposés, utilisés et achetés en 1696-1704, avant la Grande Révolution. D'autres, citoyens trouvant que leur ancien blason était trop teinté de Royauté, choisiront un nouveau blason comme marque familiale.

t

Mobile


En visite ou en balade, vous pouvez utilisez le guide sur votre téléphone mobile...


Partenaires

Page soutenue par
Votre Nom
Votre Nom
Votre adresse
05000 GAP
< Votre site >
Tél: Votre Tél

Ils font vivre votre guide.
Lors de vos séjours, sélectionnez-les !



< Retour GAP >

GAP: Ses nobles

de RAME Eudede RAME Eude
bailli du Gapençais et habitant Gap, actuellement commune dauphinoise du département dees Hautes-Alpes
Année: 1316


d'argent au lion de sable, armé, lampassé et vilainé de gueules
de ROUILLASE Suzannede ROUILLASE Suzanne
dame de Mauvet, veuve d'Étienne de Chassegros
Année: 1696


d'argent au lion de gueules
BONTOUX Paul-BenoîtBONTOUX Paul-Benoît
député en 1795, maire de Gap en 1791, actuellement commune du département des Hautes-Alpes
Année: 1795


de gueules à une losange d'or chargée d'un trèfle de sinople
GRAS JeanGRAS Jean
chatelain de Montalquier, ancien mandement limitrophe de Gap, englobant Fontreyne, les Terrasses et Saint-Jean-de-Chassagne, actuellement en la ville dauphinoise de Gap, département des Hautes-Alpes
Année: 1370


d'azur au lion d'or lampassé de gueules à trois cotices de même brochantes sur le tout
de MARTIN Gaspardde MARTIN Gaspard
gouverneur de gap, protestant, seigneur de Champoléon, en Dauphiné; maintenant Hautes-Alpes
Année: 1577


d'azur au chevron d'or, au chef du même chargé de trois cœurs de gueules
PHILIBERT FrançoisPHILIBERT François
dit Cadet de Charance, seigneur du mandement de Montalquier, actuellement en la ville de Gap, commune dauphinoise du département des Hautes-Alpes, officier catholique puis officier protestant
Année: 1560


d'azur au chevron d'or, accompagné en chef de deux roses d'argent et, en pointe, de trois étoiles de même
de POLIGNY Pierrede POLIGNY Pierre
soldat, gendarme de Lesdiguières, commandant de la forteresse de Puy-Maure, actuellement en la commmune dauphinoise de Gap, département des Hautes-Alpes
Année: 1588


de gueules à trois chevrons d'argent, au chef d'or chargé d'un loup passant de gueules
REYNIER PierreREYNIER Pierre
doyen du chapitre de la Cathédrale de Gap, acteullement formé par plusieurs communes dauphinoises des Hautes-Alpes
Année: 1288


de sinople au lion d'or
de MONTORCIER Lantelmede MONTORCIER Lantelme
prévost de la ville de Gap, commune du département dauphinois des Hautes-Alpes
Année: 1667


fascé d'argent et d'azur
SERRES AntoineSERRES Antoine
acquéreur du château de Charance et gouverneur de la ville de Gap, commune du département dauphinois des Hautes-Alpes
Année: 1564


d'azur au cerf élancé d'or, au chef d'argent chargé de trois roses de gueules
ROUSSET HumbertROUSSET Humbert
seigneur de Prunières, prévost et gouverneur de Gap en 1568
Année: 1568


de gueules à la croix vidée, cléchée et pommetée d’argent
CHABRE Jean AntoineCHABRE Jean Antoine
seigneur de Chaudun, anoblit par le Roi le 27 mai 1720
Année: 1720


de gueules à un chevron d'or surmonté de deux têtes de chèvre du même, qui sont de Chabre, et en pointe d'une tour ouverte de et crénelée de 4 créneaux également d'or, surmontée d'une croisette d'argent
< Retour GAP >