GuidesAccueil

Blason Pyrénées-Atlantiques

Pyrénées-Atlantiques
 Sieur de Cescaux
LICERASSE Jean
Sieur de Cescaux
 LE BEC-HELLOUIN
LE BEC-HELLOUIN
LE BEC-HELLOUIN
 ARQUÈTES-EN-VAL

ARQUÈTES-EN-VAL
 Femme de Rostain de Beaumont
d'EUVRE Françoise
Femme de Rostain de Beaumont
 Bourgeois de Sisteron
BRÉMOND Claude
Bourgeois de Sisteron

Guide héraldique

2265

En novembre 166, un édit royal impose à tous les possesseurs de blason de le déclarer. Si la charge de cette collecte est confiée à des financiers qui en tireront beau bénéfice, la garde de ce Grand Armorial de France sera confiée à Charles d'Hozier dont la probité n'est pas à démontrer.

En réalité, les caisses de l'État sont vides, le gouvernement ayant besoin d'argent, on pressure le Peuple sous l'impôt en créant de nouvelles taxes. Devant le manque d'enthousiasme de la population, de nombreux arrêtés sanctionneront l'usage non déclaré de blasons et, après avoir réellement organisé une chasse au blasonnables, la compagnie arrivera à livrer les 5.833.333 livres, 13 sols et 4 deniers promis au Trésor Royal.

Nos rubriques

3806

Héraldique

5607

Blason de Pyrénées-Atlantiques


Le département

Pyrénées-Atlantiques
PIRENEÙS-ATLANTICS
PYRÉNÉES-ATLANTIQUES
les communautés basques et béarnaises des habitants du département des Pireneùs-Atlantics - Pyrénées-Atlantiques
porte

écartelé: au premier, de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en abîme d'une émeraude au naturel ; au deuxième d'or à deux vaches de gueules, accornées, colletées et clarinées d'azur, passant l'une sur l'autre ; au troisième, parti d'or au lion de gueules tenant de sa dextre un dard du même posé en barre, et d'azur à une fleurdelys d'or ; au quatrième de gueules au lion d'or
Année: