GuidesAccueil

Mayotte

Communes du département

:

Sponsor

mayotte
<Cliquer l'image>


TMayotte

Mayotte ne fait la une que pour les problèmes ou insécurités, et cela est dommage. Loin des clichés, Mayotte est île superbe au peuple accueillant.

Le tourisme est peu développé et l'on ne consomme pas du touriste pour ci ou ça. Quant aux paysages marins ou terrestres...

Sur place, vous prendrez quelques précautions mais découvrirez rapidement la courtoisie des mahorais.

Vous ne regretterez pas votre billet d'avion !

Mayotte



tFrançaisMayotte
tFrançaisMaore
tPopulation 212 645 hab
tGentilé Mahorais
tSuperficie 376,00 km²
tDensité565.55 hab/km²
tLatitude 0°0'0" N
tLongitude 0°0'0" E
tLatitude
tLongitude

Rue Bric et Brac

TMayotte

MayotteLe département

Le département de Mayotte, localement Maoré, est le dernier-né des départements français. Le nom de l'île dans sa forme française semble provenir du swahili Mayotte - la mort que l'on retrouve en arabe avec Mawuti.
Pourquoi un tel toponyme ?
La description de Mayotte réalisée par Louis Langlois en 1872 explique parfaitement les raisons de ce toponyme.

MayotteLes langues locales: Le Shimaoré est la langue majoritaire parlée sur l'île.

Les langues locales parlées dans le département de Mayotte sont, à l'image du peuplement de l'île, influencées par des origines de peuplement malgache - approximativement 30% de la population de dialecte malgache - et bantoue qui voit dans les îles des Comores ses limites orientales extrêmes. Le dialecte malgache n'a été étudié que récemment. C'est le seul dialecte malgache parlé hors de la grande terre.

Le Shimahoré est une langue du groupe linguistique bantou qui est parlée par approximativement 70% de la population mahoraise. Cette langue connait de multiples similitudes avec des langues comme le Makua, parlé en Afrique orientale, le Shona, parlé au Mozambique, et, cela peut être étonnant, avec les langue kikongo et Lingala, langues parlées en Angola et Congo.

Si le Français est la langue officielle de Mayotte, l'Arabe, langue religieuse d'une île musulmane, revêt d'un usage courant pour tout ce qui a trait à la religion ou revêt un caractère religieux ; les petits mahorais apprennent d'ailleurs à lire et écrire cette langue dès l'âge de 3 ans dans les école coraniques.

( t => Ancienne commune )