GuidesAccueil

Gouesnou

Vos guides du passé

:

Gouesnou

Les premiers guides touristiques, au sens où nous l'entendons actuellement, sont nés avec le développement du chemin de fer. Contrairement aux récits de voyages qui se limitaient aux parcours réalisés, les guides touristiques fournissent multiples informations sur les lieux et destinations que vous souhaiteriez visiter.

Les Guides Touristiques du Passé sont plaisantes informations et, nous permettant de visiter nos communes avec les yeux de nos aïeux, peuvent nous en apprendre beaucoup sur leurs goûts et sensibilités.

Gouesnou

gouesnou
tFrançais Gouesnou
tBrezhonegGouenoù
tPopulation 6 300 hab
tGentilé goueznousiens
tSuperficie 12,08 km²
tDensité521.52 hab/km²
tLatitude 48°27'0" N
tLongitude 4°28'0" W
t Latitude48.450001
t Longitude-4.466670

Rue Bric et Brac

Autrefois

Vous visitiez Gouesnou autrefois

Gouesnou   GOUESNOU EN 1838

Gouesnou est un gros village fort ancien, situé à 2 lieues de Brest. Sa population est de 1,525 habitants. Il est bâti sur un terrain élevé qui domine tous les environs, et occupe l'emplacement d'une ancienne forteresse dont les anciens titres font mention sous le nom de bastille de Gouesnou. L'église paroissiale est grande et assez belle ; c'est un édifice gothique, commencé au XVI° siècle et achevé dans le siècle suivant. Aux environs existe une petite chapelle qui renferme une pierre percée, regardée comme un monument du culte druidique ; non loin de là s'élèvent, au-dessus d'un massif d'arbres, les hautes cheminées du château ruiné de Meslan, dont la principale façade est fort ancienne; le portail est défendu par une galerie à créneaux et mâchicoulis, flanquée de deux tours munies des mêmes défenses.

GUIDE PITTORESQUE DU VOYAGEUR EN FRANCE - Année 1838

Gouesnou   GOUESNOU EN 1865
Route 62 de BREST à LESNEVEN - 27km - Route de voitures - Service public

Gouesnou - 1478 habitants - agréablement située sur une colline était autrefois défendue par un château-fort. Saint Gouesnou, à qui les habitants refusaient un asile,passa, dit-on, la nuit sur une pierre que l'on montre encore dans le bourg et qui est devenue un objet de vénération. Sur la route de Brest, une chapelle dite de Saint Mémor, présente une pierre presque ronde et percée d'un trou en son milieu. Certains, dit Ogée, la regardent comme un monument druidique; les autres comme provenant de Saint Gouesnou qui s'imposait d'y laisser chaque jour son bras immobile pendant plusieurs heures en pénitence.