GuidesAccueil

Alénya

Balades et mémoires

:

Alénya

Alénya est une commune en département de Pyrénées-Orientales qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 2900 habitants.

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations

Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Alénya

alenya


tLangue Alénya
tCatalàAlenyà
 
tPopulation 2 900
tGentilé
tSuperficie 5,34 km²
tDensité543.07 /km²
 
tLatitude 42°38'60" N
tLongitude 2°59'60" E
tLatitude42.633301
tLongitude2.983330


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Blason

alenya

Alénya
porte

de gueules au demi-vol abaissé d'or, au chef d'or chargé de quatre pals de gueules

Patrimoine

TPatrimoine de Alénya

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Alénya

Dicton du jour

alenya



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

alenya

TSaturnin de Rome - Martyr à Rome - IV° siècle

Saint des premiers temps de l'Église, Saturnin, né vers la fin du III° siècle, meurt en l'an 305 sur la Via Scapia, horriblement torturé, brûlé avec des torches puis décapité. Il subit notamment le supplice du chevalet, instrument de torture étirant les membres du supplicié jusqu'à leur rupture.

Blagounette

alenya

TSur le boulevard - Année 1889

- Vous êtes en deuil ? demande un passant à un jeune homme fort triste.
- Oui, de mon père.
- Il a dû vous laisser une belle fortune ?
- Lui ? C’était bien un trop honnête homme. Il a payé toutes ses dettes et m’a ruiné...