GuidesAccueil

Aime

Guides excursionnistes et balades

:

Aime

En page Mairie

  • Le mot du maire
  • Infos communales
  • Le conseil municipal
  • Les associations


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travail

Aime

aime
tFrançais Aime
tArpitanÉma
tPopulation 3 400 hab
tGentilé
tSuperficie 50,74 km²
tDensité67.01 hab/km²
tLatitude 45°33'60" N
tLongitude 6°39'0" E
t Latitude45.549999
t Longitude6.650000

Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

aime

Aime, en arpitan Èma, est déjà cité par Ptolémée avec une Axima. Nous le retrouvons présent sur les tables de Peutinger avec un Axuma puis vers 1170 avec un Ecclesia de Ayma. Si le toponyme est stable, il est amusant de noter que la Révolution de 1789 renommera la commune en Les Antiquités. Aime était capitale des Ceutrons, peuple gaulois habitant la région.

Héraldique

aime

Aime
porte

d'azur au lion d'or cantonné de quatre écussons cousus de gueules chargés chacun d'une croix aussi d'or

Foires - Marchés

Depuis la nuit des temps, les animations de celles qui furent paroisses, villages, bourgs ou villes puis devinrent nos communes actuelles ponctuent la vie de leurs habitants. Aime - Éma, comme toutes nos communes voit des animations se dérouler sur son territoire ; elles sont foires ou marchés et ponctuent la vie communale.

Découvrez-les en suivant ce lien !

Blagounette

aime

aime  Nettoyage complet - Année 1930

- Dis, tu viens avec moi prendre un bain ?
- Non, je viens de me faire rincer au bridge !

Dicton du jour

aime



En jun, vent dòu sera
de gran, n'espéra

En juin, vent du soir
Pour le grain, bon espoir.

Saint du jour

aime

Saint RenaudSaint Renaud de Craon, ermite en forêt de Craon

Renaud, aussi connu sous le nom de Régnaud, fait choix de religion et devient chanoine en la ville de Soissons. Faisant choix de solitude, il devient disciple du Bienheureux Robert d'Arbrissel, ermite et moine breton en la forêt mayennaise de Craons puis se retire dans la forêt de La Mélinais, en commune de La Flèche. Il y meurt en l'an 1104.