GuidesAccueil

Abidos

Balades et mémoires

:

Sponsor


<Cliquez l'image>


TAbidos

Abidos est une commune en département de Pyrénées-Atlantiques qui vous sera d'agréable visite.

Sa population s'élève à 200 habitants.


Merci à wikipédia et autres d'arrêter de plagier nos textes et travaux

Abidos

abidos


tFrançais Abidos
 
tPopulation 200
tGentilé abidosiens
tSuperficie 3,06 km²
tDensité65.36 /km²
 
tLatitude 43°24'0" N
tLongitude 0°37'0" E
tLatitude43.400002
tLongitude-0.616667


Rue Bric et Brac

Carte

Découvrez la carte de la commune.

Nous y avons réalisé lien vers l'Institut Géographique National - IGN - dont la qualité des cartes est remarquable.

Vous sélectionnerez l'échelle de la carte en fonction des activités prévues ; plutôt cartes à petite échelle si vous rayonnez large ; plutôt grande échelle si vous recherchez le détail.

Toponyme

Abidos, en béarnais Avidòs, est attesté au XI° siècle sous la forme Avitos. Nous le retrouvons au XIII° siècle avec un Avidoos. Notons les formes Bidos, Bydos que l'on retrouve en 1548 dans la réformation du Béarn.

M. Grosclaude fait dériver ce toponyme d'un anthroponyme latin Avitus suffixé d'-ossum obscur. Peut-être le domaine d'Avitus, mais avec beaucoup de réserves.

Blason

abidos

Abidos
porte

d'azur à l'orfraie d'argent, becquée et membrée de gueules, perchée sur un os de mort aussi d'argent posé en fasce

Patrimoine

TPatrimoine de Abidos

Sauf faits de guerre, catastrophes naturelles ou destructions massives et volontaires, le patrimoine architectural d'une commune est reflet de la richesse de son passé. Ce patrimoine peut aussi être patrimoine naturel ; il est alors don remarquable lié à la nature et ses grandeurs.

Nous vous laissons le découvrir en suivant ce lien sur le patrimoine de Abidos

Dicton du jour

abidos


TDicton

Nèu de heure,
La pouro se l'emporto au pè

Neige de février
La poule l'emporte à son pied.

Saint du jour

abidos


TCôme et Damien, Martyrs à Cyr

Martyrs du III° siècle, Côme est célébré avec Damien car ils subirent le martyre ensemble dans la bonne ville de Cyr, actuellement en Syrie. Médecins d'origine arabe, ils soignèrent le gouverneur de la province, Lysias, qui les condamna néanmoins à d'horribles tortures pour les faire renier leur Foi. Cela étant sans succès, ils furent décapités. En Orient, ces saints sont connus pour être anagyroï - désargentés, car ils soignaient tout le monde gratuitement.

Blagounette

abidos


TLes femmes au guidon - Année 1896

Lu dans les carnets d’un professeur de vélocipédie pour le beau sexe :
Faire attention...
Il y a une chose que ces dames ont beaucoup de peine à saisir : le virage. C’est, chez elles, comme une invincible tendance à mal tourner.